11ème Festival de la Plage aux Étoiles

Le programme détaillé

Le détail du programme :

  • Les expositions, conférences et observations nocturnes ont lieu au Centre Culturel de Collioure (plan d’accès).
  • Le Festival est gratuit sauf le Train des Étoiles.
  • Le Festival est ouvert à tous les publics (mais notez que les enfants de moins de 6 ans pourraient s’ennuyer aux conférences et aux expositions). Vous pensez que ça n’est pas pour vous ? Si vous voulez découvrir l’Univers et que vous êtes curieux, vous avez les pré-requis pour venir !

Expositions

Comètes : Aux origines des systèmes planétaires. Les comètes sont des objets célestes fascinants : pendant des siècles, elles ont interrogé leurs observateurs par leurs apparitions inopinées et éphémères. Leur chevelure, parfois multiple, était reliée au destin des souverains de tel ou tel pays. Aujourd’hui, nous savons qu’elles sont les témoins de la formation du Système solaire. Elles renferment le secret de nos origines. En 2014, la sonde Rosetta a rejoint la comète Churyumov-Gerasimenko, révélant une partie de ce mystère. Partez à la découverte de nos dernières connaissances sur ces astres chevelus, en attendant le passage de la prochaine Grande Comète qui sublimera nos nuits. Cette exposition est prêtée par l’Observatoire de Paris - PSL.
Visite libre tous les jours de 15h à 18h. Visite commentée gratuite par un ou une astrophysicien(ne), tous les jours à 16h et 17h, dans la limite des places disponibles (durée : 50min).

En parallèle, découvrez les télescopes qui nous serviront à observer le ciel durant le week-end.

Retour en haut

Le Cinéma des Étoiles

Lundi 29 juillet à 21h, cinéma Le Mondial à Collioure. Gratuit, réservation fortement conseillée. James Webb : voyage aux origines de l’Univers (1h28min, VF). Observer le ciel, c’est remonter le temps : nous voyons la Lune telle qu’elle était il y a une seconde ; le Soleil, il y a huit minutes. Le télescope Hubble a permis de voir l’univers tel qu’il était il y a treize milliards d’années. Mais le James Webb permet maintenant de regarder encore plus loin, jusqu’au temps qui a suivi le Big Bang, lors de la formation des toutes premières étoiles. Depuis sa mise en service, en juillet 2022, cette extraordinaire machine a déjà repoussé les limites des connaissances humaines et pourrait révéler l’existence d’une forme de vie extra-terrestre. Ce film fait découvrir l’épopée de sa conception et de sa fabrication.

La projection du film sera suivie d’un échange avec Camille Bergez-Casalou et Miguel Montargès, astrophysicienne et astrophysicien au LESIA (Laboratoire d’Études Spatiales et d’Instrumentation et d’Astrophysique), à l’Observatoire de Paris – PSL.

Ouverture de la billetterie le samedi 20 juillet à 10h.

Retour en haut

Le Train des Étoiles

Mercredi 31 juillet, de 21h15 à 23h15. Report automatique le jeudi 1er août si mauvais temps. Une soirée exceptionnelle sous les étoiles. Le Train des Étoiles vous emmène sur les hauteurs de Collioure. D’un lieu surplombant la perle de la Côte Vermeille, un astrophysicien vous fera découvrir les beautés du ciel à l’œil nu. Partez à la découverte du triangle d’été, des légendes célestes catalanes. Apprenez le mouvement de la Lune, des planètes et des constellations dans le ciel.

Ouverture de la billetterie en ligne le samedi 20 juillet à 10h. Tarifs : 12€ adultes et 8€ enfants (4-12 ans), gratuit pour les moins de 4 ans.

Retour en haut


Librairie éphémère

Rendez-vous avec la librairie Cajélice de Perpignan les après-midis des 2, 3 et 4 août pour découvrir des livres consacrés à l’astronomie et à l’espace.

Retour en haut


Les conférences

Vendredi 2 août de 18h à 19h : La Nuit est belle !, par Julien Milli, astronome-adjoint à l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Grenoble (OSUG) à l’Institut de Planétologie et d’Astronomie de Grenoble (IPAG, CNRS/UGA). L’environnement nocturne est menacé : la pollution lumineuse est une des causes de perte de la biodiversité, au même titre que l’artificialisation des sols et les pesticides. Elle est en progression constante au niveau mondial, avec une augmentation de la brillance du ciel des zones impactées et une augmentation des surfaces impactées évaluées entre 2% et 10% par an. Les astrophysicien.ne.s ont été les premiers lanceurs d’alerte sur cette forme de pollution dès les années 1950, lorsque les grands observatoires professionnels ont été menacés, suivis par les astronomes amateur.e.s engagé.e.s pour la préservation du ciel et du patrimoine culturel qui l’accompagne. On parle aujourd’hui de préservation de l’environnement nocturne, car les études écologiques et sanitaires ont montré à quel point la lumière artificielle peut endommager la santé et les équilibres des êtres vivants et des écosystèmes. Qu’en est-il aujourd’hui dans nos villes et que peut-on faire en tant que citoyen ou astronome pour préserver la beauté de la nuit ?


Samedi 3 août de 18h à 19h : Quelle est l’origine de l’eau sur Terre ?, par Camille Bergez-Casalou, chercheuse post-doctorante à l’Observatoire de Paris - PSL, au Laboratoire d’Études Spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique (LESIA). La présence d’eau liquide sur une planète semble être un élément essentiel pour l’apparition de la Vie. Mais d’où vient cette eau ? Durant la conférence, j’évoquerai la formation des planètes de notre Système Solaire, de sa nébuleuse de gaz aux différents types de planètes et je retracerai l’histoire des molécules d’eau jusqu’à leur arrivée sur Terre.

Dimanche 4 août de 18h à 19h : Des observatoires tout autour du monde et dans l’espace, pourquoi ? par Miguel Montargès, chercheur post-doctorant à l’Observatoire de Paris - PSL, au Laboratoire d’Etudes Spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique(LESIA), depuis novembre 2020. En mai 2024, il vient d’y obtenir un poste permanent d’astronome-adjoint. Auparavant, il a effectué d’autres contrats post-doctoraux à Grenoble et en Belgique. De nombreux observatoires sont disséminés dans le monde entier et dans l’espace : antennes radio, télescope optiques de quelques dizaines de centimètres de diamètres aux géants de dix mètres. Qui a accès à ces télescopes ? À quoi servent ces instruments ? L’astronomie au sol a-t-elle encore un sens à l’ère des télescopes spatiaux ? Autant de questions auxquelles je répondrai au cours de cette conférence.

Retour en haut

Les observations

Observations solaires. Tous les jours au Centre Culturel de Collioure de 15h30 à 17h30. Grâce à la lunette solaire de l’association, venez voir en permanence le Soleil en direct en parallèle de l’exposition. Arcs de plasma de la taille de la Terre, taches solaires pouvant engloutir notre planète : ne manquez pas les témoins de l’activité de notre étoile. Sous réserve d’un ciel dégagé et d’une activité solaire significative.
Observations nocturnes. Vendredi 2, samedi 3 et dimanche 4 août, de 21h30 à minuit dans la cour du Centre Culturel. Venez découvrir amas d’étoiles, planètes et nébuleuses. Une présentation du ciel via un logiciel de planétarium vous sera proposée pour patienter en cas d’affluence. MERCI DE NE PAS UTILISER DE FLASH PHOTO AVEC VOS APPAREILS ET TÉLÉPHONES PENDANT LES OBSERVATIONS (délai d’accoutumance de la rétine pour observer correctement = 30min).

Retour en haut